Cheveux au naturel, les « problèmes » #3

Parce que l’Afro a du mal à être accepté sur le lieu de travail, il semble également être un problème à l’école !

The Unruly afropuff

Tayjha Deleveaux, lycéenne au Bahamas a été en classe avec un « afropuff »qui n’a pas été apprécié par son principal (T. Nicola Mckay) qui l’a menacé de suspension. Les mots employés furent:

  • « unruly »(par la presse locale)
  • « untidy » (par la presse locale)
  • « looks like it would not have been combed for days. » (par l’administration)

Sa mère a donc réagi:

Capture d’écran 2016-02-18 à 15.19.22

Tayjha DeleveauxGrade 11 Student Council RepresentativeKey Club Sergeant at ArmsJunior Achievers Assistant VP of…

Posté par Kessa TD sur mardi 9 février 2016

 

 

 

#SupportThePuff

L’ère du digital à ensuite fait son job: pétition, hashtag, réactions, …

  • Une pétition en ligne a été publiée sur le site iPetitions. A l’heure où je vous écris, la pétition est à 779 signatures.

The Bahamas; an island nation made up of 700 islands keys with a diverse people and a rich history. In all of its beauty, it still carries the burdens of slavery and slave mentalities.

Black women through the course of history have been told that their hair is unworthy and were made to chemically straighten, hot comb or cover their kinky crowns. In order to be seen as beautiful, many women of African decent were told unapologetically that their hair was not beautiful in any other form.

In the year 2013, Natural hair has come back with a great resurgence, proving the nay-sayers wrong that it was indeed beautiful. Many young (and older) women can be seen sashaying the streets of New Providence and throughout The Commonwealth with their puffs, dread locks , curls and kinks, holding their head proudly to the rising sun. Fast forward to 2016 and students of a historic high school are being told that their natural hair is « unacceptable », « untidy », « unfit », « ugly ».

This petition has been created in support of those students and we encourage you the potential voter to consider the damaging effects of telling our precious darlings that in the year 2016, their hair is not good enough to be worn naturally. Sign the petition today and remember to #SupportThePuff.

  • Des détracteurs

La BBC a rapporté qu’il y avait cependant des individus qui supportaient l’action du lycée. Je comprends l’argument avancé selon lequel le principal ne rejetterai pas les cheveux naturels mais plutôt la manière dont ils seraient coiffés.

« The principal never said she had a problem with natural hair… all she wants is for them to keep it neat together and groomed »

Cependant il est dommage qu’un « Afropuff » soit considéré comme quelque chose de décoiffé, alors qu’il s’agit d’un Afro attaché et que souvent – en fonction du type de cheveux – ils sont soignés devant et démêlés au niveau du puff.

  • La Caraïbe et l’Afro

Valley Fontaine, une journaliste de BBC et blogueuse, nous explique que dans la Caraïbe il y a une tendance conservatrice concernant l’apparence personnelle.

Des avis?

  • #ISupportThePuff

Allez-vous vérifier si les « queues de cheval » sont soigneusement démêlées ? Je reconnais qu’il existe des Afro ou Afropuff peu soignés, mais ce genre d’attitude renforce la « norme » du cheveux caucasien et dénigre le cheveux crépus. De plus en plus de femmes et d’hommes souhaitent porter leur Afro et en sont fiers. Je ne pense pas que tous les noirs devraient porter leur cheveux au naturel ou que toutes les filles aux cheveux crépus ou bouclés devraient (ou non) les lisser, mais je pense qu’il devrait y avoir un respect des choix, des beautés et identités de chacun. Les attaques répétées à l’encontre du cheveux Afro en lui même ne devraient pas avoir lieu.

Donc je supporte le puff ! Je supporte le puff soigné, je supporte le puff de la « flemme », je supporte le puff fait car on a pas d’idées d’updo, je supporte le puff sur le côté, je supporte le puff joliment agrémenté, je supporte le puff dans tout ses états.

20151023_223058

Afropuff – New-York 2015

« Ne tapote pas l’afro » Cheveux au naturel, les “problèmes” #2

Je ne sais même pas comment commencer mon histoire…

On était en train de réfléchir a un lieu pour déjeuner quand l’un de mes nouveaux « camarades » d’université arriva et commença naturellement a tapoter mon afro plusieurs fois! C’était comme s’il touchait quelque chose de drôle et « bouncy » pour la première fois. Une fois qu’il eut fini, je lui ai demandé « Tu te sens mieux maintenant? » (Dans ma tête je me disais qu’après un mois ça devait le démanger et qu’il voulait vraiment toucher mes cheveux et savoir…).

En effet, apparemment il voulait savoir si c’était la veritable et naturelle forme de mes cheveux ou si je leur avais fait quelque chose.

[ Wait ! Really ?! ]

Il a ajouté que parfois il avait vu des « black guys » [je me suis dis: surement à la TV] avec un « machin » faisant des « trucs » dans leur cheveux. [Oui, il a aussi mimé le mouvement… Traduction: ”machin” est un peigne et “truc” est le fait de peigner]

NOAB-pamperyourtools

So here comes the sad part… Ce moment où tu dois rappeler que les cheveux des noirs sont à la base souvent comme les miens, que je n’ai rien à faire pour les faire « gonfler » et que la plupart d’entre nous ne sont pas nés avec des cheveux blonds (sorry Beyoncé) et que souvent nos cheveux ne sont pas long et raide (sorry Nicki)… Il m’a alors répondu « je sais mais… » et voici le moment « vos-cheveux-sont-toujours-un-mystère-pour-moi » du caucasien.

Enfin bref, ne tapotez pas l’afro !

Alors que je cherchais des photos pour illustrer l’article… Je suis tombée sur ça: Origins of the Afro comb

My Afro’Month – April (5 month later lol)

Je m’y prend un peu tard mais c’est un mois qu’il me tenait à coeur de raconter… En Avril j’ai donc vécu un mois sous le signe de l’Afrique et particulièrement de la mode et nourriture Africaine ! De bonnes adresses sont là !

– Tresses – 

Tout à commencer chez le coiffeur… Je suis depuis un moment une jeune femme charmante sur Facebook, vous la connaissez surement: Ritha plus connu sous le nom de Nos Tifs Défrisés! Cette dame m’a réconcilié avec le Make Up et mes cheveux ! (Le Make Up car je n’osais pas le fond de teint de peur de ressembler à Mme Yade et mes cheveux car je n’en prenais tout simplement pas soin). En voyant l’une de ses photos j’ai juste « kiffé » ! Des Twist magnifiques et légères ce fut décidé : j’allais me coiffer chez sa coiffeuse, Philo.

Par habitude ma sœur me coiffait mais j’ai donc fait un écart pour allé dans un salon à porte de Clignancourt. J’ai toujours eu peur de ces salons car souvent on te coiffe à la chaîne et surtout les tresses sont une plaie pour les coiffeuses. Et bien ma foi, j’ai été bien reçue et en 4h ma tête était fini. Si je dois faire une critique se serait le fait qu’à la fin j’ai eu quelques cheveux en moins sur la tempe droite car la mèche était sur un brin de cheveux beaucoup trop fin. Sinon, ce fut rapide, elles étaient sympathique et marrante. J’y suis d’ailleurs retournée (Aout). La même coiffeuse (il faut impérativement que je me rappelle de son prénom L ) m’a refait mes twists un peu plus grosses cette fois et j’ai expliqué ma mésaventure de la première fois. Elle a été compréhensive, a pris plus épais sur les cotes et mes mèches étaient à nouveau sublimes, et je n’ai pas perdue de mèches (ou de cheveux). HAPPY !

1ere fois chez Philo

1ere fois chez Philo

Deuxieme fois chez Philo avec la meme coiffeuse

Deuxieme fois chez Philo avec la meme coiffeuse

– AFRICA 2.0 : L’Afrique passe à la vitesse supérieure –

L’association de Sciences Po pour l’Afrique (ASPA) et sa presidente Grace nous proposait du 16 au 18 avril de découvrir l’Afrique 2.0. A cause de mes cours je n’ai hélas pas pu profiter de toute la programmation 😦 , Mais j’ai pu participer à deux trois choses qui ne m’ont pas déçue !

Black Spoon – Le food truck proposant de la gastronomie africaine – au cœur de Saint Germains des Prés… Je n’allais pas rater cela ! Alors des Pastels à tomber par terre, un Yassa de poulet succulent et même si c’était par gourmandise je n’allais pas me priver d’Aloko ! Bref, si vous croisez un jour le food truck Black Spoon… Arrêtez-vous !

Atelier Kinanoé Bijoux. Sans doute mon coup de cœur ! J’ai juste adoré ses bijoux et j’ai trouvé super qu’elle propose aussi d’apprendre à réaliser ses propres bijoux avec du wax – célèbre tissu africain aux imprimés qui vous enjaille (définition personnelle lol). Donc bon en quelques mots si tu fais un atelier Kinanoé tu as le droit de choisir ton tissu et ta boucle d’oreille ou ton bracelet ou autre, tu as les conseils et le savoir faire et tu finis avec un bijou top (et tu te la pètes à chaque fois que quelqu’un te dit « j’adore » avec un « je l’ai fait moi-même » ahahaahah). Ensuite, si tu passes devant un stand Kinanoé… Arrête-toi ! Pleins de couleurs, de formes et de motifs originaux et mêmes des petites choses simples pour les discrètes. Mais bon moi personnellement se sont les couleurs et les formes que j’ai aimé surtout les boucles d’oreilles. Puis les accessoires cheveux… Je vais bientôt faire mes commandes pour l’hiver !

Nos petites créations durant l'atelier

Nos petites créations durant l’atelier

Défilé de clôture ! La première fois d’ailleurs que je défilais et c’était top de porter des tenues que j’aurais pas pensé pouvoir porter un jour ! Alors j’ai découvert plusieurs stylistes et porté les tenues:

Mon coup de cœur va pour le pantalon wax jaune et vert by Hawa création que j’ai eu la chance de porter, mais il y a eu d’autres de ses créations qui m’ont fait fondre. Mon moment en or fut la chance de pouvoir porter une fois dans ma vie une robe « traditionnelle » africaine Kimya (chose rare en tant qu’antillaise) par Olivia O.

Hawa Creation - Coup de Coeur

Hawa Creation – Coup de Coeur

My Big Thank pour Olivia O

My Big Thank pour Olivia O

– La vente privée des pagneuses – 

La célèbre boutique Nanawax qui nous fait rêver depuis le Benin avec ses créations chic, sexy et moderne mettant le Wax et la femme en valeur venait nous rendre visite sur Paris ! (19 avril) J’attendais cet événement avec impatience ! Mon objectif une jupe longue et une autre mi-longue. Hélas je fus  déçue par cette vente privée.

Indépendamment de leur volonté, le propriétaire des lieux de la vente prive n’était pas présent pour leur ouvrir l’espace, la vente a donc commencé dans une allée et les vendeuses avaient du mal à gérer les clientes. Tout était un peu partout et on avait du mal à s’y retrouver. Toutes ces super créations qui nous faisaient rêver sur facebook et IG avaient piètre allure à même le sol. L’équipe Nanawax à cependant su rebondir une fois les portes ouvertes et elles se sont rapidement installées. Mais l’esprit échauffé et pressé des pagneuses n’aidait pas tant que ca et j’ai toujours eu du mal a m’y retrouvé.

Finalement on m’a annoncé que la robe que je convoitais tant n’était pas en vente (j’ai découvert qu’elle l’a été au Canada… dommage). Ne voulant pas repartir bredouille je me suis offert un bustier rose et bleu (couleurs magnifique) et j’ai gagne un fourre-tout wax dont je ne me sépare plus ! Je l’adore ! Merci Nanawax, j’espère que la prochaine vente privée se passera au mieux pour tout le monde ! Can’t wait.

J. 5 months after totally Outside 😦 Mais j’ai toujours l’ambiance de la soirée d’ouverture de l’Aspa en tête !!!!!!!